Quantcast
Channel: Equitation monte en amazone
Viewing all articles
Browse latest Browse all 892

Appuyers et autres déplacements latéraux

0
0

La semaine dernière au programme de la séance de dressage il s'agissait des déplacements latéraux de la famille de l'épaule en dedans, place cette fois ci à ceux de la famille de l'appuyer.

appuyer-tete-au-mur-copie-1.jpg

1 : tête au mur (à faire suivre d'un allongement sur le droit)

2 : volte puis appuyer

3 : hanches en dedans sur la volte

 

Rappel théorique cheval savoir

Dans ces figures, nous avons un postérieur intérieur naturellement déjà fort engagé. Et nous sollicitons alors le postérieur extérieur pour qu’il chevale le postérieur intérieur. Cela n’est morphologiquement possible que par un abaissement de la hanche externe qui permet l’adduction du membre externe. Le cheval abaisse ses hanches, ploie dans son bassin : c’est là la première ébauche du rassembler et d’un équilibre « sur les hanches ».

 

L’appuyer et ses « dérivés » dynamisent l’efficacité de la propulsion par les antérieurs.

La tête au mur, déplacement latéral, s’intéresse à l’équilibre général. L’appuyer, déplacement oblique, travaille à la fois l’assouplissement latéral, la propulsion et participe à une mise sur les hanches plus importante.

Les hanches en dedans, qui pratiquées sur le cercle  aboutissent à la pirouette, sont l’exercice qui permet de vérifier la qualité de l’équilibre dans le rassembler et améliore l’amplitude des antérieurs et la force des postérieurs.

Nous voyons donc que épaule en dedans et appuyer sont complémentaires : c’est pour cette raison que le passage de l’un à l’autre présente autant d’intérêt pour l’amélioration des déplacements du cheval dans leur ensemble.


Viewing all articles
Browse latest Browse all 892

Latest Images

Trending Articles





Latest Images